AllaitementMaternagePortageBébéMaman
 

Le PNNS 3 et l'allaitement

Imprimer Envoyer

Le Plan National Nutrition Santé numéro 3 (portant sur les années 2011 à 2015) est enfin sorti en juillet dernier. 

On sait le rôle qu’ont joué les PNNS 1 et 2 pour faire enfin de l’allaitement maternel un enjeu de santé publique dans notre pays. On attendait donc avec intérêt ce qu’il en serait dit dans le 3, d’autant qu’il était question d’y intégrer le « rapport Turck », qui avait suscité tellement d’espoirs l’an dernier.
Le résultat nous laisse un peu sur notre faim…
Certes, l’allaitement maternel est bien présent. « Promouvoir l’allaitement maternel » est même l’une des mesures mises en avant dans les axes stratégiques du Plan.
Mais il s’agit essentiellement d’objectifs chiffrés, sans grand détail des moyens qui permettraient de les atteindre :
« OS 3-7-1 : augmenter de 15 % au moins, en 5 ans, le pourcentage d’enfants allaités à la naissance.
OS 3-7-2 : augmenter de 25 % au moins, en 5 ans, la part des enfants allaités à la naissance bénéficiant d’un allaitement exclusif.
OS 3-7-3 : allonger de 2 semaines, en 5 ans, la durée médiane de l’allaitement.
OS 3-7-4 : retarder d’un mois, en 5 ans, l’âge médian d’introduction de tout autre aliment que le lait (maternel ou formule lactée du commerce). »
Pour remplir ces objectifs plutôt ambitieux (+ 15 % en 5 ans, cela veut dire en moyenne + 3 % par an, alors que toutes ces dernières années, le taux d’allaitement à la naissance augmentait en moyenne de 2 % par an), la seule « action » indiquée est celle-ci :
« 13. Mettre en oeuvre des mesures issues du plan d’action allaitement pour :
(13.1) communiquer, informer et sensibiliser les mères sur les modes d’alimentation du nouveau-né, en intégrant un regard objectif sur l’allaitement maternel (en bénéfices comme en conditions à réunir) pour permettre un véritable choix éclairé ;
(13.2) s’assurer que les services de maternité offrent effectivement aux femmes le droit à l’information personnalisée et objective permettant ce choix. Les établissements réunissant ces conditions doivent l’inscrire dans le processus de certification. »
Le « plan d’action allaitement » (ou rapport Turck) est donc bien cité, mais la formule « mettre en oeuvre des mesures issues du plan » (lesquelles ? quand ? comment ?) est tellement vague qu’elle fait craindre une mise aux oubliettes.
Espérons que nous nous trompons.


Claude Didierjean-Jouveau


Le PNNS 3 : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/PNNS_2011-2015.pdf
Le rapport Turck : http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Plan_daction_allaitement_Pr_D_Turck.pdf

Mise à jour le Lundi, 05 Décembre 2011 21:35