Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nous suivre :

AA 57 : Candidose mammaire

AA 57 : Candidose mammaire

Commentaires (21)
Vos commentaires
  • Marie
    le lundi 10 mai 2021 à 22:37 Posté par Marie

    Bonjour Stéphanie,
    En attendant de voir le médecin vous pourriez essayer le test de rincer vos mamelons avec de l'eau bicarbonatée comme il est indiqué dans la page DOSSIER de la candidose puis rubrique « Trucs et astuces ».
    Ce test vous permettrait de confirmer ou non votre hypothèse d'une candidose cutanée du mamelon et vous soulagerait en attendant la consultation médicale
    Comme vous le précisez vous-même, le candida ou champignon prolifère sur une peau lésée. N’hésitez pas à consulter notre page sur les positions du bébé au sein pour guérir votre crevasse. La position BN ou instinctive avec une maman semi-couchée et un bébé à plat ventre sur elle, dos tourné vers le plafond a aidé de très nombreuses mères.
    Bonne continuation et sans douleurs

  • Stéphanie
    le vendredi 07 mai 2021 à 07:01 Posté par Stéphanie

    Bonjour,

    Ici une petite de presque 1 mois et j'ai effectivement l'impression d'avoir un muguet sur le sein droit. Les symptômes me sont familiers, j'avais eu un muguet aux deux seins avec ma première fille au cours de son premier mois également.
    Cette fois l'allaitement se passe bcp mieux et je pense que le muguet n'a touché que mon sein droit car j'y ai une petite crevasse depuis 1 semaine.
    Des douleurs pendant et hors tété, des coups de jus intenses, comme des aiguilles qu'on me planterai sur tout le sein... Le bout du mamelon est également blanc depuis 2j je n'avais pas forcément fait attention.
    Est-ce que vous auriez des méthodes maison ou accessibles sans ordonnance qui puissent faire effet au plus vite? Je n'ai pas de rdv avant lundi avec mon médecin !!!!!

    Merciiiiii

  • Marie Courdent
    le dimanche 18 avril 2021 à 00:05 Posté par Marie Courdent

    Bonjour Inès,
    Les médecins appliquent une médecine fondée sur les preuves, c'est à dire sur les études et en effet, peu ou pas d'études montrent qu’une infection à champignons dans le sein est possible. Il y a une querelle d'experts à ce niveau-là : se peut-il qu'il y ait des mastites à candida c’est-à-dire à champignons ou non ?
    Sur notre site nous cherchons à publier les études qui touchent à l'allaitement mais nous partons aussi de l'expérience des mères et publions des cas cliniques. Nous avons rencontré des femmes qui ont été soulagées par un traitement, non pas antibiotiques tel que le vôtre, mais par un traitement anti candida. Ces mastites à candida sont donc peut être possibles.
    Pour répondre à votre dernière question, oui le diagnostic est compliqué entre une surinfection par un microbe, un germe, une bactérie et une sur infection par un champignon.
    Autre notion, on sait aussi que le lait maternel n'est pas stérile, il y a des bactéries, il y a des champignons donc vous voyez que c'est difficile de savoir qui est en cause car les signes cliniques, les symptômes sont assez proches. Ce questionnement est repris dans le DA numéro 82 qui est publié sur notre site aussi je vous invite à aller voir, non pas uniquement la page du Allaiter Aujourd’hui 57, que vous venez de consulter, mais bien le dossier sur les candidoses beaucoup plus vaste.
    De plus en plus de publications pointent du doigt ce qu'on appelle une dysbiose à l’intérieur des seins, c'est-à-dire un déséquilibre dans les germes qui provoquerait ces mastites chroniques.
    En ce qui vous concerne, ce qui est marquant c'est qu’un traitement antibiotique vous soulage et cela confirme plutôt la piste bactérienne que la piste mycosique.
    Voyez avec votre médecin si, à distance des prises d'antibiotiques, vous pourriez faire un prélèvement de lait sur le sein droit et un prélèvement de lait sur le sein gauche après avoir nettoyé votre mamelon et évacué les premiers jets comme on évacue les premiers jets d'urine quand on veut faire 1 ECBU. Il faudrait non seulement chercher les germes mais aussi les quantifier parce qu’on se demande si en fait cette dysbiose n’a pas pour origine des germes habituels, banaux mais en quantité phénoménale et qui seraient à l'origine de ces mastite chroniques et faire un antibiogramme pour adapter l’antibiotique.
    Vous avez cité l’augmentin comme antibiotique prescrit. Peut-être qu’un autre antibiotique serait plus adapté. Je ne suis pas médecin mais ici à Lille quand une maman a un gros problème d'infection du sein, j'entends plutôt la prescription de pyostacine.
    Si une dysbiose se confirme, ou même si sans examen votre médecin pense que cela pourrait être une piste à considérer, la prise de probiotiques bien choisis sur du long terme pourrait être à envisager.
    N'hésitez pas à me donner des nouvelles et à me dire ce qui a fonctionné pour vous, cela pourra m'être utile pour aider d'autres mamans.
    Bien à vous.

  • Ines
    le jeudi 15 avril 2021 à 08:22 Posté par Ines

    Bonjour,

    J'allaite depuis 9 mois. Depuis 2 mois, j'ai les symptômes de la candidose mamaire mais mon medecin qui est aussi conseillère en lactation me dit que les candidoses mamaires n'exitent pas ... que les dernières études montrent qu'il s'agirait en fait de bacteries qui causeraient ces douleurs... Elle m'a donc traitée au début avec une crème antibiotique qui m'a tres vite soulagée. Puis à cause de récidive, elle m'a donné 3 semaines d'augmentin. Pendant le traitement la douleur disparaît et c'est de nouveau un plaisir d'allaiter... mais une semaine apres le traitement antibiotique la douleur revient crescendo et j'apréhende chaque tétée.
    Je suis à ma 5 eme récidives et à cause de cela j'envisage d'arrêter mon allaitement... je vais retourner voir mon médecin mais j'avoue que je suis perdue car sur le site de la leche league on ne trouve rien au sujet de la douleur au téton dû à une bactérie ( sans engorgement) . Est-ce que le diagnostic entre un champignon ou une bactérie est difficile à poser ? ...

  • Klo
    le dimanche 07 mars 2021 à 00:27 Posté par Klo

    Bonjour,

    Je viens vous raconter mon périple au bout de 11 mois d’allaitement. C’est avec beaucoup beaucoup de regret que j’ai dû arrêter l’allaitement pour cause d’une double candidose mammaire.

    En octobre 2019, j’accouche de mon 4ème enfant (une jolie petite fille qui arrive prématurément et pour laquelle on me prescrit un traitement pour la
    Maturation de ses poumons 2 semaines avant son arrivée).
    Je remarque que les tétés sont très douloureuses très rapidement, j’ai allaités tous mes enfants auparavant et les
    Douleurs sont similaires à celle de mon premier bébé en 2006 (idem traitement antibiotiques avant son arrivé car poche des eaux fissurées) . Pour bebe 2 (2010) et bébé 3 (2015), aucun problème ni à l’accouchement ni pendant l’allaitement.
    Effectivement les traitements antibiotiques ont bien eu un lien avec ce fameux problème de candidose mammaire.

    Les jours et semaines avancent et les douleurs s’intensifient, j’en arrive à plus vouloir lui donner le sein et j’en pleure tellement c’est douloureux.

    En décembre 2019, j’alerte mon médecin traitant qui me donne une application locale type lansinoh mais rien ne se passe jusqu’à ce que je trouve enfin le nom de cette maladie en Lisant les articles sur votre site. Tous les symptômes correspondaient : démangeaisons, seins luisant et rouge vif, coup de poignard dans toute la poitrine et des tétés douloureux du début jusqu’à la
    Fin (sensation de brûlure)...
    Je décide d’aller voir mon pharmacien qui me dit qu’il ne faut pas lire n’importe quoi sur internet car la plupart de ce qu’on suppose avoir est faux dans 99% des cas mais moi j’étais persuadée de ce que j’avais ! Je sors dépitée car je voulais du violet de gentiane mais il m’a dit que ça n’était plus commercialisé... je suis sorti de la pharmacie et j’ai fondu en larme ... j’avais l’impression de ne pas être écouter et surtout qu’on ne me prenait pas au sérieux.

    Bref, quelque jours après j’avais rdv avec une sage femme pour poser le stérilet et à ce moment là mon bébé avait 2 mois et demi ... je lui pose la question par hasard et je lui demande si elle veut bien voir ma poitrine pour me dire ce que j’ai ... et LÀ !!! Elle me dit « oh la la vous avez une candidose mammaire !! »
    J’y croyais pas, elle venait de prononcer le mot que je voulais entendre et elle m’a tout de suite donner le traitement adéquat.
    Au bout d’une semaine ça allait mieux, j’ai continué mon traitement correctement pendant 3 semaines car elle m’avait bien expliqué que ce type de candidose est très compliqué à guérir car à la longue ça pouvait revenir, d’ou l’importance de terminer le traitement et de l’administrer aussi bien à la mère qu’à l’enfant.

    En juin 2020, la candidose récidive : les coups de poignards, les brûlures lors des tétés et les démangeaisons réapparaissent... je prend rdv en visio avec mon médecin traitant qui me demande d’arrêter l’allaitement... il me prescrit un nouveau traitement antifongique et il me dit vous avez 3 semaines pour sevrer votre bébé, vous ne pouvez pas continuez ainsi, ça va revenir encore et encore ...
    A cette annonce, j’avais envie de pleurer car je voulais allaiter ma
    Petite fille le plus longtemps possible mais malheureusement ce n’était plus raisonnable pour mon état de santé. Ce n’est que 3 mois après que j’ai réussi à la sevrer car elle n’acceptais pas du tout le biberon, c’était un épisode très difficile pour elle et pour moi.

    Avec le temps, j’me dis que j’aurais dû continuer et me faire entourer par des pros de l’allaitement, peut être qu’on aurait pu trouver d’autres solutions ... dieu merci nous allons bien toute les deux c’est le plus important.

    Un conseil les filles, faites vous bien entourer et ne lâchez rien. Force à toutes ces mamans courageuses.

  • Marie Courdent
    le jeudi 11 février 2021 à 14:57 Posté par Marie Courdent

    Bonjour Amélie,
    Vous dire qu'il est assez inhabituel qu'un bébé de 10 jours ait déjà attrapé du muguet et, par conséquent, vous une candidose cutanée du mamelon.
    La prise d'antibiotiques par votre fille ou vous-même est peut être à l'origine de cette infection, mais je ne sais pas si vous avez été concernées par ce type de traitement, à moins que vous ne soyez porteuse chronique de champignons .
    De plus, le champignon, hôte saprophyte banal de notre peau, ne se développe pas sur une peau saine, aussi serait-il judicieux de revoir, avec les informations sur notre site et des personnes compétentes, la position et la succion de votre bébé pour voir si cela a pu générer cette pathologie, et y remédier
    Dans ce que nous lisons, la plupart des praticiens proposent pour la maman d'appliquer du gel de miconazole de façon parcimonieuse, c'est-à-dire en petite quantité, une dizaine de minutes après chaque tétée, et ce jusque 14 jours après la fin des douleurs.
    Aussi peut-être pourriez-vous revoir votre médecin pour une modification du traitement.
    Tirer votre lait peut en effet vous permettre de passer le cap, à condition d'avoir une très grande hygiène au niveau des téterelles et des flacons de recueil, pour ne pas pérenniser la contamination par le champignon à partir de ces matériaux.
    Nulle part il n'est indiqué d'appliquer 24 h sur 24 des compresses de bicarbonate. Je ne sais pas ce que vous entendez exactement par cette pratique, mais ce produit n'est pas fait pour rester sur la peau, ni sur les muqueuses, en permanence et pourrait faire pire que mieux.
    Laisser les mamelons à l'air n'est peut-être pas non plus la solution parce qu'il fait froid (à moins que vous viviez dans un pays chaud) et que cela pourrait conduire à des vasospasmes et pourrait aggraver l’assèchement des mamelons.
    Je vous suggère de revoir votre médecin traitant pour adapter le traitement puisque vous n’avez eu aucune amélioration.
    Vous pourriez rencontrer un professionnel de santé spécialisé en allaitement, consultante en lactation certifiée IBCLC ou médecin avec un diplôme Inter universitaire de lactation humaine et d'allaitement maternel, ou retourner à la maternité dans le service des urgences ou en consultation allaitement si la maternité propose ce type de service.
    Bon courage, car nous savons combien une candidose est douloureuse.
    Marie Courdent Animatrice LLL France - Lille

  • Hernandez
    le mercredi 10 février 2021 à 20:44 Posté par Hernandez

    Bonjour,
    Ma fille de 10 jours a du muguet et moi certainement une candidose vu les douleurs atroces que j ai.
    J ai les tétons et la moitié des areoles rouges, comme brûlées. C est hyper sec. Les tétées sont devenues insupportables. D ailleurs aujourd'hui j ai décidé de ne pas donner le sein mais de tirer mon lait. Mais même au tire lait c est douloureux (mais supportable).
    La pédiatre a prescrit du mycostatine pour ma fille et m a dit que je pouvais en mettre une goutte sur les seins aussi.
    Le mieux serait de laisser les seins à l air libre le plus possible ? Ou alors de laisser des compresses de bicarbonate en permanence ?
    Merci pour votre aide.
    Amelie

  • Marie Courdent
    le vendredi 29 janvier 2021 à 23:32 Posté par Marie Courdent

    Bonsoir Lorraine,
    Puisque le traitement médical semble empirer les choses ne pourriez-vous pas revoir votre médecin ? Le Cytelium qui assèche votre peau n’a pas l’air de vous convenir et j’avoue que je n’entends jamais les mamans citer ce produit en cas de mycose.
    Concernant les mycoses cutanées du mamelon nous nous appuyons sur l’expérience du pédiatre canadien Jack Newman qui propose d’appliquer une préparation qui contient du Miconazole gel buccal (ou Daktarin) . Peut-être cette formule dessécherait moins la peau ? C’est à appliquer 10 mn après les tétées car sinon le calcium du lait diminue l’efficacité du traitement.
    La situation semble délicate puisque vous dites qu’on ne voit pas grand-chose dans la bouche de votre enfant. A-t-il vraiment du muguet ? Comment l’aurait-il attrapé ? Et maintenant, avec le Fungizone, va-t-il mieux ?
    Et vous, pourquoi auriez-vous attrapé une candidose ? avez-vous reçu un traitement antibiotiques récemment ? Etes-vous sujette aux candidoses ? Avez-vous essayé le test avec l’eau bicarbonatée pour rincer vos seins après les tétées cf notre site Une diminution des douleurs aide à confirmer le diagnostic sinon il faut chercher une autre piste
    Les douleurs dans les seins sont parfois liées au cycle menstruel ? Avez-vous eu votre retour de couches ? Avez-vous un moyen de contraception ? est-ce que cela peut être lié à votre cycle ?
    Je reste à votre disposition et espère que vos seins vont guérir car cela doit être très difficile pour vous d’allaiter votre fils dans ces conditions
    Marie Courdent – Animatrice LLL France - Lille

  • Lorraine
    le jeudi 28 janvier 2021 à 14:40 Posté par Lorraine

    Bonjour
    Mon fils de 2 ans et demi allaité a commencé à se plaindre de la langue il y a 4 jours, et les tiraillements pendant la tétée ont commencé un peu avant. On ne voit pas grand chose dans la bouche de mon fils mais Le medecin a prescrit du fluconazole pour mon fils (sirop en voie orale) et monazol en pommade pour mes seins. Je commence à avoir des crevasses qui saignent. Comment faire pour soulager tout en traitant? Je dois aussi mettre Cytelium pour assécher mais plus c’est sec plus ça fait mal...merci pour vos conseils !

  • COURDENT Marie
    le samedi 19 décembre 2020 à 22:40 Posté par COURDENT Marie

    Bonjour Marie,
    Votre mail contient la réponse à vos questions : non il n'est pas normal de présenter une sensibilité lors des mises au sein, d'avoir des sensations désagréables lorsqu'on allaite et pour vous donner un exemple concret, une maman doit pouvoir dormir tout en allaitant, preuve que ça ne fait pas mal de donner la tétée.
    D'autre part comme il est indiqué dans le texte ci-dessus, même si le bébé ne présente aucun signe de candidose, s’il n'a pas de muguet buccal, s’il n'a pas d'érythème fessier ; il peut néanmoins être porteur sain du candida et s'il n'est pas traité en même temps que sa maman, il va la re contaminer régulièrement. Maman et bébé sont à traiter en même temps, de même que quand on a une mycose au pied, on traite aussi la chaussure en mettant de la poudre antifongique.
    Revoyez les professionnels de santé qui vous accompagnent pour avoir un traitement local efficace à appliquer en général après chaque tétée.
    Je vous précise, si vous ne l'avez pas lu sur la notice, que le Daktarin est à appliquer 10 minutes après la fin de la tétée que ça soit dans la bouche du bébé ou sur le mamelon sinon le calcium du lait diminue son efficacité .
    Parfois e soulagement n’arrive que quand la mère applique après chaque tétée la pommade Jack Newman.
    N’hésitez pas à lire ce qu’il y a sur le site sur les mycoses car quand elles deviennent chroniques, c’est compliqué de s’en débarrasser.
    Dans ce cas des changements dans l’alimentation sont souvent bénéfiques.
    Bonne continuation
    Marie Courdent Animatrice LLL France - Lille

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League