Version mobile

La Leche League France

AA 63 : Relactation, lactation induite

AA 63 : Relactation, lactation induite

Commentaires (9)
Vos commentaires
  • Fatim
    le dimanche 19 novembre 2017 à 16:53 Posté par Fatim

    Merci votre article me donne l'espoir de pouvoir allaiter ma fille de 5mois qui refuse le sein . Je pensais que c'était trop tard

  • frapin  Nadia
    le vendredi 22 juillet 2016 à 15:46 Posté par frapin Nadia

    Un grand Merci , j avoue que votre article m à fait énormément de bien.

  • Jesswinniep
    le mardi 28 juin 2016 à 22:21 Posté par Jesswinniep

    Bonjour
    Jai eu mon deuxième enfant le 17 mai et jai tenté l'allaitement car à ma premiere je ne l'ai pas fait.
    Le jour de la naissance j'ai fait 2 tétées de bienvenue. Elles ont été douloureuses. Jai prevenu l'équipe qui me disait pas de soucis le bébé est bien positionné. Le lendemain j'ai eu des crevasses. Le petit ne voulait pas teter et était trop énervé. L'équipe me disait de donner le Bib puis la tetee pour le calmer.
    J'ai tenté à plusieurs reprises mais le petit ne voulait rien savoir. J'ai tenté le DAL car comme il ne tetait pas je n'avais de lactation. Malgré ça et le tire lait pour stimuler rien n'y fesai
    Sur les conseils de mon Medecin, ma sage femme et la pédiatre j'ai du arreter car le bébé n'était pas réceptif.
    Ils m'ont tous dit parfois c'est le bébé et non la maman
    Cest mon plus grand regret

  • Mymymelody
    le mardi 28 juin 2016 à 13:18 Posté par Mymymelody

    Merci pour ces explications, et conseils précieux. En effet suite a un enchaînement de maladies en fin de grossesse et après l accouchement j'ai pris de nombreux antibiotiques stéroïdes etc a cause d une otite qui s est agrave puis un gros problème dentaire j avais a contre coeur fait le choix du biberon pour ma fille mais maintenant que mes traitements sont terminés j au très envie d allaite la fille qui n a pas tout a fait 4 mois. Je lui propose le sein une ou 2 fois par jour elle le prend volontier mais comme je n ai ni colostrum ni lait a lui offrir. Elle s enerve assez vite. Je vois que pour relancer la lactatio il faut bcp plus souvent stimuler 14fois par jour... g du temps et l envie alors je vais tenter. Merci

  • Medea
    le samedi 05 mars 2016 à 04:04 Posté par Medea

    Bonjour à tous.
    Je tiens à poster un commentaire de soutien à DEGUITRE.
    Je te félicite pour ton courage et je t'encourage vivement à continuer, envers et contre tout, à allaiter ton bébé, si vous y trouvez votre compte tout les deux.
    Tu sais ce qui est bon pour ton bébé, c'est toi sa maman.
    De quel droit des personnes qui, j'en suis sûre, ne se sont jamais penchées sur le sujet, jamais renseignées ou documentées, posent des jugements de ce genre?
    Quand à ta soeur, si elle se met dans tous ses états parce-que tu ne penses pas comme elle à ce sujet, à mon avis, il doit y avoir une cause et un motif autre que l'allaitement à proprement parler.
    L'allaitement n'est pas très répandu chez nous, malgré ules recommandations de l'OMS pour le promouvoir et ça ne m'étonne pas, puisque l'entourage, même proche, au lieu d'encourager et féliciter les (bonnes) mères, comme toi, qui font ce qu'il y a de mieux pour leur enfant, les accablent et les culpabilisent avec des arguments complètement fumeux!

    Une autre chose qui m'a hérissé le poils, c'est le papa de ton fils qui n'a pas d'états d'âmes à séparer un bébé de sa maman.
    Avant 3 ans, il est encore trop petit pour passer une semaine loin de sa maman. Tous les psy qui dissertent sur les garde alternées ou même, simplement, de séparations de quelques jours (ex. vacances, week-ends...) sont formels là dessus.
    Si toi, tu te sentais mal, je n'ose imaginer, ce pauvre petit chou, ce qu'il a du ressentir.
    Tu ne peux t'y opposer, faire appel à la justice, par exemple ? Il n'a pas le droit de faire ça ! À mon avis, devant un tribunal, tu aurais gain de cause.

    Tu es quaduplement courageuse car allaiter un enfant n'est déjà pas facile, n'étant pas du tout soutenue, étant maman célibataire avec à charge, non pas un, mais 3 enfants, franchement bravo!
    Beaucoup de femmes arrêtent pour beaucoup moins que ça ! ☺

  • Claude
    le mardi 23 février 2016 à 19:24 Posté par Claude

    Pour Rahmi :
    Ce n'est sans doute pas évident, mais du tout impossible.
    Essayez déjà tous les conseils qui sont donnés dans l'article.
    Et rapprochez-vous d'une animatrice (http://www.lllfrance.org/reunions/trouver-une-reunion?view=map) ou d'une consultante en lactation pour un suivi personnalisé.

  • DEGUITRE
    le mardi 23 février 2016 à 08:55 Posté par DEGUITRE

    J'ai beaucoup aimé cet article qui est très bien expliqué et je découvre avec étonnement que l'allaitement est possible pour un enfant adopté je trouve ça génial ! Je suis venue à lire cet article car je suis une mère de trois enfants et j'allaite toujours mon dernier qui a 21 mois. L'allaitement est une évidence pour moi. J'ai prolongé jusqu'à aujourd'hui encore par soucis de santé et d'économie car je suis en congé parental depuis sa naissance, son père ayant choisi de ne pas faire route avec nous. Je vis donc seule avec mes trois enfants. Mes deux premiers ont 9 ans et 7 ans maintenant (ont été allaités tous deux 4 mois dont 3 mois en intégral et 1 mois en allaitement mixte, le sein matin et soir avant et après le travail). Et j'adore donner le sein !
    Je suis aujourd'hui sans mon fils depuis jeudi dernier car son père l'a pris avec lui pour une semaine. Je ne souhaitais pas laisser l'enfant à son père pour ne pas compromettre l'allaitement. J'ai donc tiré mon lait manuellement aux heures où je souhaite continuer à donner le sein à mon fils (à savoir que bébé est encore très demandeur et prenais le sein en collation à 10h le matin ainsi qu'à 15h après la sieste avant son départ chez son père. Même la nuit il se réveille toujours pour téter au moins deux fois).
    Ce fut donc un choc émotionnel important pour la troisième fois que je suis confrontée à une cessation brutale du jour au lendemain de l'allaitement uniquement dans le but de satisfaire le besoin du père qui est demandeur de voir son fils (nos rapports ne sont pas idéaux et plutôt conflictuels venant de moi surtout je l'avoue car je n'accepte pas certains comportements du père).
    Seulement il faut savoir que monsieur n'approuve pas du tout le fait que son fils prenne encore le sein comme si je forçais l'enfant à continuer alors qu'il montre réellement le besoin et/ou l'envie de prendre le sein (monte sur moi et cherche le sein). Aussi, ma famille bien qu'éloignée depuis longtemps, n'hésites pas à me faire savoir à chaque contact téléphonique que je dois arrêter de donner le sein à mon fils car il est trop grand et que ça suffit.
    Pour résumer, je n'ai aucun soutien familial ni de la part du père ni de la part de ma propre famille. Et pour rajouter une petite histoire vécue ce dimanche même, ma soeur qui enfonce encore le clou que je dois arrêter et profiter qu'il est parti avec son père pour ne pas lui redonner le sein lorsqu'il revient. Cela a généré un conflit d'opinion entre elle et moi allant jusqu'à ce qu'elle me dise qu'elle n'a plus rien à me dire jusqu'à la fin de sa vie puisque je ne souhaite pas appliquer son conseil. C'est dingue ! elle a eu une très grande réaction de colère qui était palpable même au téléphone et je ressentais dans sa voix l'envie de pleurer.
    Tout ça uniquement parce que je ne suis pas d'accord avec elle. Effectivement je veux arrêter de donner le sein à mon fils car je reprends le travail bientôt. Seulement j'ai décidé qu'il était hors de question que l'allaitement s'arrête de cette manière là car mon fils doit à présent faire face à de nouveaux changements et je dois l'accompagner afin qu'il accepte aux mieux ceux-ci. Adaptation chez la nounou puis reprise du travail pour maman et ensuite viendra l'arrêt de l'allaitement. J'ai donc prévu de continuer à allaiter mon fils matin et soir pour cette période de transition importante. Mais voilà je suis toujours dans mes choix seule contre tous à défendre les besoins de mon fils avant tout. Mais je ne me laisse pas décourager par toutes ces mauvaises influences, cependant, je témoigne sur ce message pour montrer que souvent la famille n'est pas du tout en accord et ne facilite pas du tout l'allaitement de la mère qui peut se sentir complètement seule face à son choix d'allaitement. Mais il ne faut pas réfléchir et il faut plutôt écouter son coeur, se faire confiance dans le sens où nous sommes les plus à même de choisir ce qu'il y a de mieux pour notre enfant.
    Donc effectivement, je pense que cela peut avoir un impact sur la production de lait de la mère puisque ce matin je tire mon lait et comme hier soir encore, ma production a chuté énormément (je tire mon lait manuellement). Je compte sur mon fils lorsqu'il reviendra demain pour relancer la production si jamais il cherche le sein car c'est lui qui, après le séjour chez son père sans le sein, aura ou pas le réflexe et l'envie de revenir au sein ou pas. Mais connaissant mon fils il y a plus de chance qu'il revienne vers le sein qu'autre chose. De toutes façon je voudrai que l'arrêt de l'allaitement vienne de lui et si c'est son choix de ne pas téter lorsqu'il reviendra et bien je le respecterai car je fais confiance en mon fils qui sait ce dont il a besoin. J'ai toujours pratiqué l'allaitement à la demande et mon fils va très bien il est en parfaite santé depuis sa naissance aucune maladie à déclarer, je ne l'ai jamais emmené chez le médecin pour quoique ce soit mais uniquement pour les visites obligatoires de suivi et les vaccins obligatoires. :( Et j'ai allaité mon fils presque exclusivement jusqu'à ses 1 an et cela n'empêche pas qu'à côté de cela il mange de tout et a goûté à tout depuis qu'il peut manger.
    J'encourage donc toutes les femmes qui en viennent éventuellement à remettre en cause l'arrêt de l'allaitement qui s'est produit peut-être malgré elles et qui souhaitent relancer l'allaitement. Je pense qu'en appliquant scupuleusement ce qui est donné comme conseil dans la page ci-dessus, et avec une bonne volonté, de la patience et de la confiance en la réussite d'une telle démarche, je suis sûre que cela puisse être possible. Je conseillerai pour ma part si possible d'essayer de rencontrer des mamans qui allaitent et de passer du temps avec une maman allaitante peut être un bon moyen autant pour la mère que pour l'enfant, de reprendre le chemin du sein. L'enfant pourrait avoir l'exemple devant lui d'un enfant qui prends le sein ce qui pourrait l'amener plus facilement à faire pareil. J'ai pu remarqué que les bébés s'observent beaucoup entre eux en présence de leurs mamans.
    Je souhaite à toutes une bonne expérience d'allaitement. Le plus dur c'est le début, les trois premiers mois, et après c'est tellement naturel !
    Isabelle ;)

  • Rahmi
    le lundi 22 février 2016 à 06:02 Posté par Rahmi

    Bonjours à toutes,
    Jai allaiter mon Loulou de sa naissance à ses 1mois ensuite jai du arreter car il tétait mal, malgré la visite d'une sage femme pour m'aider à le mettre correctement au sein rien n'y a fait il m'a fait des crevasse très douloureuses, je suis passée au lait industriels voilà maintenant 2mois, mais j'aimerais de tout coeur reprendre l'allaitement car il ne supporte plus le lait industriels(collique, régurgitation), il a maintenant 3mois et j'ai lu qu'il etait tres difficile de reprendre l'allaitement à se stade là et j'aimerais avoir qque conseil pour m'aider.

  • Caroline
    le samedi 06 février 2016 à 13:47 Posté par Caroline

    Un grand merci LLL ! J'ai rencontré avec mon loulou une cassure dans sa courbe de croissance qui lui vaut une hospitalisation, pas de problèmes de santé. Je me bats face à certains médecins mais au final j'obtiens gain de cause mon loulou reprend du poids. Méthode mise au sein toutes les 3h + booster les seins + passer d'un sein à l'autre. En gros j'approuve la méthode stimulation +++

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League