AllaitementMaternagePortageBébéMaman
 

Alimentation de la mère qui allaite

Imprimer Envoyer

 

Se nourrir quand on allaite

 

Dans l'ensemble, il n'est pas du tout nécessaire de "manger pour deux" pendant la grossesse et l'allaitement. Une augmentation modérée de la ration alimentaire est tout à fait suffisante.
Et l'alimentation qui est bonne pour la femme enceinte et allaitante est exactement la même que celle qui est bonne pour tout le monde : variée, équilibrée, composée d'aliments aussi naturels que possible.

Documentation LLL :

Allaiter Aujourd'hui

• AA n° 64 - L'alimentation de la mère allaitante et entretien avec F Railhet : Quelques interrogations récentes
• AA n° 55 - Le point sur… régime et allaitement
• AA n° 49 - Le casse-tête de l'allergie

Feuillets

• F17 - Nutrition et allaitement

Documentation pour les professionnels de santé

• Dossiers de l'Allaitement n° 58 - Zoom : Allaitement et végétalisme
• Dossiers de l'Allaitement n° 67 - Dossier : Implications de l'alimentation maternelle

Feuillets du Dr J. Newman :

Feuillet n° 12 : D’autres mythes sur l’allaitement :

Extraits :

1. Une mère qui allaite doit faire très attention à ce qu'elle mange.
C'est faux ! Une mère qui allaite doit essayer d'avoir une alimentation équilibrée, mais rien ne l'oblige à manger certains aliments ou à en éviter d'autres. Une mère qui allaite n'a pas besoin de boire du lait pour produire du lait. Une mère qui allaite n'a pas à éviter les aliments épicés, l'ail, le chou ou l'alcool. Une mère qui allaite doit avoir une alimentation normale et saine. Bien que, dans certains cas, le bébé puisse être dérangé par un aliment que sa mère a mangé, c'est inhabituel. La plupart du temps, les problèmes de « coliques », de « gaz » et de pleurs trouvent une meilleure solution dans une modification de l'allaitement que dans un changement d'alimentation de la mère (Voir le feuillet n° 2, Les coliques du bébé allaité).

2. Une mère qui allaite doit manger plus pour produire plus de lait.
C'est faux ! Même les femmes qui ont une alimentation très pauvre en calories produisent assez de lait, du moins jusqu'à ce que la malnutrition atteigne un seuil critique après une période prolongée de carence. Généralement, le bébé prend ce dont il a besoin. Certaines femmes craignent que le fait de manger moins bien pendant quelques jours ait des conséquences sur la qualité de leur lait. Il n'y aucune crainte à avoir. De telles modifications n'auront aucune incidence sur la quantité ou la qualité du lait. On dit généralement que les femmes doivent consommer 600 calories supplémentaires par jour pour pouvoir allaiter. Cela n'est pas vrai. Un certain nombre de femmes mangent plus quand elles allaitent, mais d'autres non, et certaines même mangent moins, sans que cela ait de conséquences sur la santé de mère, celle de l'enfant ou la production de lait. La mère doit manger de façon équilibrée en se fiant à son appétit. Les règles alimentaires ne font que compliquer l'allaitement inutilement.

3. Une mère qui allaite doit boire beaucoup.
C'est faux ! La mère doit boire en fonction de sa soif. Certaines mères ont soif tout le temps, mais beaucoup d'autres ne boivent pas plus que d'habitude. Le corps de la mère sait si elle a besoin de plus de liquides et le lui dit en lui faisant ressentir la soif. Ne croyez pas qu'il soit obligatoire de boire tant de verres par jour. Tout cela ne fait que compliquer l'allaitement inutilement.


• Feuillet n° 28 : Toxines et alimentation des bébés

Le Ramadan :

Etudes sur allaitement et jeûne pendant le Ramadan

Lien utile sur Ramadan et allaitement :

http://leplaisirdallaiter.forumactif.com/allaiter-ailleurs-f49/allaitement-et-ramadam-dans-l-islam-t733.htm

 

Mise à jour le Mardi, 27 Décembre 2011 20:15