Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nos valeurs
Commentaires (6)
Vos commentaires
  • Julie
    le mercredi 06 février 2019 à 15:33 Posté par Julie

    Bonjour,
    J'aimerais vous laisser un petit commentaire tout simplement pour vous remerciez!!!
    Je travail en creche parentale depuis 7ans et j'ai beaucoup voyagé surtout Europe et Afrique. Dans ce chemin de vie je pensais que l'allaitement était simple...
    Je choisi de travailler dans ces structures car en plus de m'occuper des petits bouts, j'accompagne les parents. J'ai accompagné au mieux beaucoup de mamans ds leur allaitement mais maintenant que je le vie je pense que des améliorations sont possible (tel que organiser des réunions d'allaitements pour les mamans a la crèche, ainsi que pour sensibiliser l'équipe de professionnel (qui n'a pas forcément d'enfant, ou qui n'a pas connu l'allaitement, ou encore discuter des difficultés des mères allaitante ds notre société, pour les aider au mieux).
    étant passionné par le développement humain en particulier sur ces 3 premières années, j'ai beaucoup observé et questionné lors de mes voyages, et la proximité et l'allaitement est très forte entre l'enfant et ca mère voir son cercle sociale proche, et c'est normal. Se qui m'a du coup paru normal a moi aussi...
    A l'arrivée de mon fils j'ai compris que finalement pas tant que ca chez nous, en France (pour l'instant).

    J'ai vécu mon premier "combat" quelques heures après son arriver. Mon fils a eu l'étiquette "petit poids" (né 1 mois a l'avance pour 2kg400). Malgré une bonne montée de lait de ma part léquipe médicale insistait pour lui donner des pipettes d'eau sucrée, pour quil prenne du poids (du poids oui, mais du poids sain?). Ma sensation a d'abord été d’être inquiète, de ne pas être capable de subvenir au besoin de mon fils, et peur de le mettre en danger par l'allaitement exclusif. (Attention je ne dis pas quil ne faut pas prendre en compte lavis médical!!! Mon fils était en parfaite santé a coté de ca).
    Ma 2e "étape" a été d'accepter le regard des autres, car je sors tout les jours avec mon fils, et l'heure de la tétée peut arriver n'importe quand et souvent, au début. Trouvant ca normal je l'allaite partout ( et je ne veux pas vivre enfermer par peur de ce moment la), bus, fil d'attente a la caisse, parc, etc... Je me suis rendu compte que j'ai rarement vu une femme allaiter en France ds la rue, d'ou les regards intrigués des passants, mais après avoir pris le coup de mains pour placer mon fils, mettre un lange pour la discrétion, et surtout avoir pris de l'assurance, je vis ce moment maintenant avec plaisir et sourie au passant curieux qui ds 90% des cas me rende un sourire.
    Ma 3e "bataille" est la famille qui est persuadé que mon lait ne peut pas suffire, que je devrais donner du lait en poudre, ou mettre de la farine dans le lait que je tire... ( c'est d’ailleurs pour cela qu'il se réveille la nuit... c'est bien connu que les bébés ne se réveille JAMAIS la nuit sinon ^^). La je pense que l'industrie des laits en poudre, petits pots et autres ont surfé sur cette vague, car toute mère allaitante se demande (je pense) si son lait est suffisant, assez riche etc... Dans notre société nous sommes habitué a tout contrôler ( qualité, quantité, provenance...). Notre lait on a la sensation de pas savoir, pourtant si on boit pas ou fume pas ou autre la qualité est la. la quantité il faut apprendre a faire confiance a nos petits bouts (il ne va pas se gaver a s'en rendre malade, ou non plus s’arrêter sil a faim...), et la provenance on ne peut pas faire mieux que produit/consommer instantanément. Du coup dans le doute beaucoup de personnes passe ou donne en complément des laits en poudre qui font des jolie pub avec des beaux bébés en forme. Je ne vais pas mettre de photo pub de mon fils mais il est magnifique et est monté de 3 courbes de poids (médical) uniquement au lait maternel. comme je le dis a mon médecin, on le disait "petit poids" je suis contente de prouvé aujourd'hui que nos choix ont fait de lui un "géant rose" ^^.
    Mon 4e combat est le médecin, car il a un tableau en fonction des tranches d'ages et que rien ne doit dépasser...
    et le prochain ca va être de reprendre le travail, prendre du temps pour tirer le lait, trouver un endroit discret pour, etc...

    Je suis persuadée que l'allaitement est se qu'il y a de meilleur pour nos enfants, nous sommes fait pour! je pense que mon vécu n'est pas isolé par moment on doute, on se questionne, on peut se sentir jugé, la fatigue peut accentuer se découragement, mais être entouré, soutenu, écouté peut tout changer !!! alors mamans n’hésitez pas a tendre une mains vers se qu'il peut vous apaiser, et mettre en confiance. Et merci a toute les personnes prête a attraper ces mains pour les accompagner. Je suis heureuse de découvrir votre association, je participe a ma première réunion pour échanger mardi, j'ai hâte !!!

  • Justine
    le jeudi 31 août 2017 à 09:59 Posté par Justine

    Merci d'être là et d'offrir tant de ressources intéressantes dont la lecture a probablement sauvé mon allaitement !

  • Claude
    le vendredi 14 octobre 2016 à 09:44 Posté par Claude

    Oui, c'est possible.
    Il faut juste :
    - avoir un bon tire-lait, tire-lait électrique double pompage (par exemple le Lactina ou le Symphony de Medela)
    - tirer aussi souvent que le bébé téterait, soit au moins 8 fois par 24 heures.
    Sur le tire-allaitement, voyez ici :
    http://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1155-66-donner-son-lait-autrement-quau-sein

  • lucia
    le vendredi 14 octobre 2016 à 09:27 Posté par lucia

    Bonjour,
    Je souhaite donner mon lait à mon futur enfant mais je n'ai pas envie de l'avoir au sein car je souhaite garder mon intimité pour des raisons personnelles. Je pense donc utiliser un tire lait. Mais peut on démarre la montée de lait avec un tire lait?
    Merci

  • Claude
    le jeudi 15 octobre 2015 à 07:50 Posté par Claude

    Oui, vous trouverez du soutien sur le site !
    Et si vous pouvez aller à des réunions, n'hésitez pas, c'est encore mieux en matière de soutien !

  • aurelie
    le jeudi 15 octobre 2015 à 00:52 Posté par aurelie

    De lire cet article présentant les valeurs de la LLL me conforte dans la manière dont je procède avec mon bébé. Je suis pour l'allaitement à 200 pour cent !!! Néanmoins, je trouve que ce qui est assez difficile à supporter, parfois, c'est le regard qu'ont l'entourage ou la famille proche sur l'allaitement. En ce qui me concerne, j'ai le droit à des remarques ou des silences qui en disent long, lorsque je dis que je souhaite allaiter mon bébé au delà de 6mois. Ou lorsqu'un jour, mon bébé avait 4 mois passés, j'arrive chez ma belle-mère et je suis presque considérée comme une mauvaise mère, parce que je n'ai pas encore fait goûter de nourriture à ma fille ! "Quoi, tu ne lui as même pas proposé un petit yaourt !?". "Quand même, après 4 mois, il est temps qu'ils mangent autre chose"...
    Je pense trouver ici un soutien de taille pour persévérer et continuer l'allaitement, qui me semble être le meilleur que je puisse faire pour mon bébé.

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League