Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Les freins de langue courts ou serrés engendrent-ils des problèmes d’allaitement ?

Les freins de langue courts ou serrés engendrent-ils des problèmes d’allaitement ?

Commentaires (6)
Vos commentaires
  • Branka
    le lundi 02 septembre 2019 à 10:57 Posté par Branka

    Article très intéressant. Merci. Je suis en pleine réflexion concernant ce frein de langue. Un de mes jumeaux a ce frein mais a toujours pu téter. J‘ai constaté que l‘introduction des solides lui a permis de se développer plus rapidement. Comme s‘il lui manquait de la nourriture. Peut-être n’arrivait il pas à extraire suffisamment de lait pour se rassasier correctement. Ce sont les conséquences à long terme pour sa santé qui m‘inquiètent mais dont peu de médecins parlent. D‘un autre côté j‘au lu un article sur le site de medela qui affirme que le nombre de frénétomie avait augmenté mais que le nombre d‘allaitement avait diminué et que la raison des douleurs mammaires était liée au lait insuffisant des mamans allaitantes. Les complications post opératoires m effraient. Voici le lien pour celles/ceux que cela intéresse: https://www.medela.ch/fr/allaitement-pour-professionnels/news-events/news/sectionner-le-frein-de-la-langue-naide-pas-forcement-les-nourrissons-a-salimenter

  • Kelly
    le mercredi 28 août 2019 à 14:26 Posté par Kelly

    Votre article est très intéressant, je confirme que cela peut être un "frein" a l'allaitement ! j'ai récemment dû arrêter hélas le mien au bout de 15 jours pour ma fille qui a 3 semaines. Un frein de langue trop court a été diagnostiqué au 3eme jours de sa naissance par la conseillère en lactation de la maternité, au vue des douleurs aux tétons, et des difficultés pour la prise du sein. mais entre ma sortie de l'hôpital et l'intervention pour son frein 8 jours après, bien que ma fille semblait teter convenablement d'après les sage femmes, mes crevasses restaient trop douloureuses, et ne cicatrisaient pas assez vite, et j'avais trop mal pour le tire-lait. Du coup, ma fille perdait trop de poids. pour ne pas perturber l'allaitement, nous donnions des compléments a la pipette, en+ du lait maternel, munie de bout de sein mais en vain. Nous sommes donc retournés a l'hôpital pour 2 jours, jusqu'à ce qu'elle grossisse suffisamment, mais ma stimulation a nettement diminué (15ml pour 2 seins !). J'ai fini par abandonnée, voyant que les biberons l'aidaient plus vite que moi, et que stimuler suffisamment serait un rythme trop soutenue pour moi. Je suis passé limite pour une inconsciente qui s'obstinait dans son allaitement au yeux de ma famille, avec des phrases bateau comme " ta pas assez de lait fais toi une raison" "colle lui un biberon" (au bout de 2 jours de ma montée... ) " tu l'as trop négliger a trop penser a ton allaitement" ce qui m'a pas aidé moralement, malgré le soutien des puéricultrices et sage femme et tout les bons arguments pour expliquer sa perte de poids, et que se rabattre d'emblée sur le biberon ne ferait que diminuer ma lactation. Aujourd'hui ma fille va bien mieux, mais la frustration s'est bien fait sentir, dommage qu'il y a encore des apprioris et un manque d'infos évident.

  • El Mezrigui Sonia
    le samedi 01 décembre 2018 à 23:25 Posté par El Mezrigui Sonia

    Bonjour et merci pour cet article !
    Ma fille a eu frein de langue de type 4 et lèvre sectionnés au laser. Elle a aujourd'hui 20 mois toujours allaitée mais toujours avec un trouble de la succion important car trouble de l'oralité ! De ce fait, malgré la freino (vérifiée par C. H. Consultante en lactation IBCLC..) j'ai toujours des douleurs au sein, le transfert de lait n'est pas optimal malgré une rééducation précoce par une orthophoniste formée en troubles de l'oralité, dysoralite sensorielle. Je souffre toujours... En fait, à cause d'un reflex nauséeux exacerbé, elle ne peut pas amener et étirer le mamelon en bouche. Ref à souhait, fluctuation de la lactation et douleur. Un allaitement précieux, et douloureux. Dur à supporter.
    Bien à vous
    Sonia

  • Laëtitia
    le vendredi 30 novembre 2018 à 20:19 Posté par Laëtitia

    Bonjour, notre petite a eu le frein coupé cet après-midi et depuis elle n'arrive plus à prendre le sein car elle garde sa langue en permanence en l'air. Quelqu'un a-t-il eu le même problème et si oui comment l'aider à reprendre le sein?

  • Claude
    le jeudi 29 novembre 2018 à 23:38 Posté par Claude

    Tant mieux si cela se passe comme ça dans votre maternité !
    Ceci est un texte de Jack Newman, comme indiqué en début d'article, qui est un pédiatre canadien qui a une consultation d'allaitement (la première qui ait existé en fait, dès les années 80).
    En tout cas, des mères françaises à qui on a dit à la maternité soit qu'il n'y avait pas de frein alors qu'il y en avait bien un, soit qu'il y avait bien un frein mais que ce n'était pas un problème alors que la mère souffrait mille morts, je peux vous dire qu'on en voit régulièrement dans les réunions LLL.

  • Louane
    le jeudi 29 novembre 2018 à 22:03 Posté par Louane

    J adore les articles de là LLL..... entre ce que vous pensez et la réalité ..... ma fille avait un frein de la gueule trop court, ça m a valu certes de belles crevasses mais ça ne l'a pas empêchée de téter 18 mois. Et dans la maternité où je travaille on ne donne pas de biberon systématiquement aux bébés dont le frein de langue n est pas " normal " et on ne sépare pas non plus les bébés de leur maman pour ça ..... avant de parler, venez faire un tour dans les services pour voir ce qu il s'y passe vraiment

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League