Version mobile

La Leche League France

DA 80 : Quand la connaissance des rythmes peut lever des obstacles

DA 80 : Quand la connaissance des rythmes peut lever des obstacles

Commentaires (18)
Vos commentaires
  • clemence
    le samedi 22 juillet 2017 à 15:09 Posté par clemence

    Je me retrouve complètement dans votre article. Mon garçon a 4 semaine et je l'allaite exclusivement. J'ai toujours eu la certitude que j'avais assez de lait mais pas mon compagnon qui a douté plusieurs fois. Je suis contente d'avoir suivi mon instinct et d'avoir refusé qu'on donne un complément à mon bébé a la maternité lorsque je n'en pouvais plus de passer mon tps à donner le sein. Je ne comprends pas pourquoi dans les cours de préparation à l accouchement et à la maternité, les informations sur la physiologie du bébé ne sont pas plus clairement expliqués ! bref merci pour cet article ...

  • Juliette
    le mercredi 15 février 2017 à 18:43 Posté par Juliette

    Si à la maternité on m'avait aussi bien expliqué l'allaitement, mon mari et moi n’aurions pas été autant déroutés face à notre fille à ne pas comprendre ce qu'elle avait.
    Depuis que je parcours ce site, je suis plus sereine et ma fille aussi. J'arrive mieux à anticiper ses besoins et je ne m'inquiète plus si elle a des "crises de tétées". J'avais tellement peur qu'elle me prenne pour une tétine géante ! Et surtout j'avais peur que ces crises soient permanentes et que ce soit sa norme.
    L'information est vraiment mauvaise dans l'imaginaire collectif et lorsque c'est votre premier bébé vous êtes vite perdue et déprimée.
    Merci

  • Melimelo4
    le mercredi 18 janvier 2017 à 09:45 Posté par Melimelo4

    Super votre article, très complet...comme D'habitude! ...
    Je suis le heureuse maman de un 4e petit gars ...
    Et 4e allaitement .... (3 allaitements longs entre 1 an et 2ans et demi)
    Malgré mon expérience, un petit rappel fait un bien fou...
    Je tenais à vous dire que sans vous je ne crois pas que j' aurais réussi à mener à bien mes projets d'allaitement... alors MERCI...
    Mel

  • Ange
    le jeudi 01 décembre 2016 à 10:36 Posté par Ange

    Nouvelle maman d'une petite chérie de 4 mois que j'allaite à 100%.
    D'instinct et ce depuis sa naissance, j'ai eu peu de confiance envers les divers professionnels rencontrés et eu beaucoup de mal à trouver un soutien dans mon entourage, qu'il soit de la famille, du papa ou de ces professionnels rencontrés.
    À plusieurs reprises il m'a été conseillé de donner un complément et/ou d'arrêter l'allaitement.
    (Les pires dont celles ayant déjà fait grandir un enfant :/ elles ont un "exemple"!!)
    Donc, arrêter l'allaitement est une chose que j'ai refusée.
    Le lait est là et bb adore ça. J'ai toujours ressenti qu'il fallait lui faire confiance à cette chérie.
    Et, oh!! Un grand MERCI!! parce qu'à la lecture de cet article, je suis ravie d'avoir maintenue ce petit truc flou qui aujourd'hui, 01 décembre 2016 :)) est une évidence.
    Je suis boostée, informée, des astuces pour améliorer ce que je pense être le plus important et le plus bénéfique pour ma plus belle.
    MERCI DE VOTRE PLEIN ENGAGEMENT
    vous devriez être en affiche sur chaque mur de chaque chambre dans toutes les maternités

  • Julia
    le mardi 23 août 2016 à 19:14 Posté par Julia

    Ah les tétées anarchiques (le terme est parfaitement adéquat) !!! C'est tellement effrayant !!! Surtout lorsqu'elles durent des jours et des nuits ! J'ai rien compris à ce qui m'arrivait, mon bébé pleurait sans cesse, le temps que je comprenne qu'il avait encore, et encore, et encore !!! Faim, il a du bien souffrir avec mes atermoiements... Les doutes, le sentiment de culpabilité de ne pas réussir à le nourrir, les seins mous, les reproches et l'agacement du conjoint qui nous incite à lui donner un complément, et puis l'incrédulité lorsqu'on apprend que notre bébé prend en moyenne 50g par jour... la terreur de se transformer en tétine !!! Et de ne plus jamais avoir de vie... La fatigue physique et nerveuse aussi (ne plus supporter cette succion permanente). Et aujourd'hui en lisant votre article, je comprends tout... Il m'aurait bien aidé à ce moment... Heureusement, ça passe ! On s'inquiète même lorsque bébé dort 3 ou 4h d'affilé, et puis, il y a encore ces épisodes, sur quelques heures, idéalement en journée, plus difficilement en pleine nuit, mais on les vit mieux lorsqu'on est informé.
    maintenant, je me dis que, bien heureusement, j'ai mes seins !!! Et je me demande comment font les mamans biberons, car, comme me l'a dit ma mère, les seins, c'est magique, le bébé s'arrête aussitôt de pleurer. Mieux que des bercements, des paroles, des bisous, des seins câlins...

  • Aline
    le vendredi 12 août 2016 à 03:28 Posté par Aline

    J'adore tous vos articles qui m'ont bien aidé pour ma fille allaité 14 mois, vous m'avez plus d'une fois soulagé de mes doutes et redonné confiance car je me reconnaissais dans vos articles. J'ai un petit garçon de 2 mois et j'ai beau avoir de l'expérience mais on oublie la difficulté des 1ère mois... Et votre article que je viens de lire me rebooste à bloc!
    Merci vous faites un travail exceptionnel pour nous maman.

  • Future Maman
    le mardi 07 juin 2016 à 00:40 Posté par Future Maman

    Bonsoir,

    très heureuse de découvrir cet article grâce à une amie alors que je suis encore enceinte (de six mois), au vu des autres commentaires j'ai manifestement gagné beaucoup de temps et de sérénité ! J'ai immédiatement mis ce texte dans mes favoris et je n'hésiterais pas à le diffuser: clair, concret: tout ce qu'on a besoin en tant que future mère !

    Juste une petite chose: ce texte gagnerait en clarté et en pertinence à ce que le mot "anarchique" soit remplacé par les mots "désordonné-e" et/ou "irrégulier"/"irrégulière", plus précis.

    Un grand merci pour ces précieuses informations !

  • Nathalie
    le lundi 18 avril 2016 à 16:54 Posté par Nathalie

    Merci pour toutes ces informations qui permettent aux mamans allaitantes et en plein doute de reprendre confiance! Je rejoins les autres mamans en particulier sur un point: il faudrait que ces informations nous soient données avant la naissance, que de temps gagné et de stress évité cela représenterait dans la difficile période du post partum!!!
    les "conseils" de l'entourage sont bien souvent inadaptés, et la formation d'une partie des professionnels de santé sur ces sujets semble largement perfectible....

  • Sonia
    le dimanche 17 avril 2016 à 14:30 Posté par Sonia

    Excellent article. Je retrouve totalement mon vécu avec mon fils. Merci beaucoup

  • alice
    le mercredi 17 février 2016 à 22:29 Posté par alice

    Super article! Un peu tard pour moi, ma deuxième fille a 9 mois. Mais encore allaitée pour le goûter et le soir. Et même des fois la nuit...

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, un département de formation des professionnels de santé, et le site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League