Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nous suivre :

Abonnement aux Dossiers de l'Allaitement
Pour lire les Dossiers de l'allaitement en numérique

Souscrivez un abonnement d'un an pour 35€

Cas cliniques

Cas cliniques

en bref
partage de lait, virus Zika et induction de lactation

Partage de lait humain non pasteurisé dans les services pédiatriques
Le don de lait humain pasteurisé provenant d’un lactarium est pratiqué dans divers services de néonatalogie et de pédiatrie. Par ailleurs, le partage informel de lait maternel via des réseaux sociaux et des sites Internet spécialisés est une pratique en pleine expansion. Il n’existe aucune donnée sur d’éventuelles pratiques de partage informel de lait maternel non pasteurisé concernant des nourrissons hospitalisés. Les auteurs ont constaté que plusieurs enfants hospitalisés avaient reçu du lait maternel non pasteurisé sans que l’équipe soignante le sache. Ils décrivent 2 de ces cas et explorent les implications sanitaires et éthiques de cette situation.

Excrétion lactée du virus Zika
Le virus Zika est essentiellement transmis par les moustiques, mais il existe de plus en plus de rapports permettant de penser qu’il existe une transmission sexuelle. L’infection est le plus souvent asymptomatique, mais elle peut induire une fièvre avec céphalée, rash, conjonctivite et arthralgies. L’allaitement pourrait être un vecteur de transmission : le matériel génétique du virus a été mis en évidence dans le lait humain. Toutefois, des mères contaminées ont allaité sans transmettre le virus. La présence de ce dernier dans le lait maternel semble donc le plus souvent ne pas suffire pour contaminer l’enfant allaité. Les auteurs ont suivi 4 mères allaitantes qui ont présenté une infection à virus Zika.

Induction d’une lactation par une mère adoptive
La grossesse par mère porteuse est une stratégie de reproduction permettant à une femme d’avoir un enfant lorsqu’une grossesse est contre-indiquée ou impossible. Dans la mesure où la femme qui deviendra la mère de l’enfant n’a pas été enceinte et n’a pas accouché, elle n’a pas été exposée aux variations hormonales qui préparent les seins à la lactation et déclenchent la production lactée. Toutefois, l’allaitement semble possible chez ces femmes. Des auteurs ont publié des protocoles hormonaux destinés à simuler la grossesse, suivis d’une stimulation régulière des seins pour déclencher la production lactée. Les auteurs présentent un cas d’induction d’une lactation par la mère adoptive dans le contexte d’une grossesse par mère porteuse.

Ce contenu est réservé aux abonnés

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League