Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nous suivre :

Abonnement aux Dossiers de l'Allaitement
Pour lire les Dossiers de l'allaitement en numérique

Souscrivez un abonnement d'un an pour 35€

Cas cliniques

Cas cliniques

en bref
cas cliniques mai 2018

Démarrage difficile de l’allaitement
Cette mère, animatrice de La Leche League, avait accouché de son premier enfant par césa-rienne en urgence à cause d’une souffrance fœtale secondaire à l’utilisation d’ocytocine syn-thétique. Elle avait allaité pendant 4 ans ½ malgré un début compliqué en raison entre autres d’un espacement trop important des tétées (suite aux conseils hospitaliers), d’une faible pro-duction de lait due à une mauvaise prise de sein (freins de langue et lèvre). Cet allaitement s’est arrêté au début d’une seconde grossesse. Elle souhaitait accoucher à domicile, mais le bébé était en position postérieure, et de plus sa tête n’était pas engagée à la date du terme.

Induction d’une lactation par la mère biologique de jumeaux mis au monde par une mère porteuse
La gestation pour autrui est le fait, pour une femme dite porteuse, de porter l’enfant d’une autre femme qui en sera la mère biologique. Dans la mesure où cette dernière n’a pas porté l’enfant, une production lactée n’est pas attendue chez elle. La préparation de la lactation débute pendant la grossesse. Or, on a constaté depuis longtemps que, dans certaines socié-tés, des femmes allaitaient des enfants adoptés. De plus en plus de mères qui adoptent sou-haitent allaiter, et un protocole utilisant une stimulation hormonale a même été mis au point. Des cas d’induction d’une lactation ont été décrits dans la littérature scientifique. L’induction d’une lactation demande des efforts, mais cela permettra à la mère et à son enfant d’avoir une relation spécifique qui renforcera le lien mère-enfant. Les auteurs présentent un cas de lactation induite chez la mère biologique de jumeaux prématurés mis au monde par une mère porteuse.

Syndrome de Lacomme et hyperlactation
Pendant sa 1ère grossesse, Mme N. a de plus en plus de difficultés à se déplacer. Elle avance à petits pas glissés au sol, sans pouvoir soulever ses talons. Comme il s’agit de sa 1ère gros-sesse, elle n’imagine pas, malgré la douleur, qu’il puisse y avoir une pathologie derrière ses symptômes. Le gynécologue banalise et la rassure : « C’est typique des femmes enceintes, les ligaments du bassin travaillent ! » À partir de 5 mois 1/2 de grossesse, les douleurs vont en empirant, chaque mouvement est pénible, rien ne la soulage, le moindre appui est doulou-reux. La moindre contraction des abdominaux et des quadriceps provoque une douleur in-tense au niveau de la symphyse pubienne. Mme N. est judoka, elle a fait des compétitions, elle a subi de nombreuses entorses et fractures, et elle a un niveau élevé de tolérance à la douleur. Elle adopte donc des postures compensatoires pour limiter la douleur et elle tarde à consulter.

Ce contenu est réservé aux abonnés

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League