Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nous suivre :

Abonnement aux Dossiers de l'Allaitement
Pour lire les Dossiers de l'allaitement en numérique

Souscrivez un abonnement d'un an pour 35€

Cas cliniques

Cas cliniques

en bref
cas cliniques mars 2020

Lactation induite et allaitement partagé dans un couple de femmes
Lorsque les 2 parents sont des femmes, elles peuvent partager l’allaitement de leurs enfants. Cela présente des avantages : partage des tétées nocturnes, plus grande flexibilité, rapport privilégié des 2 mères avec l’enfant… Cela n’est toutefois pas facile en pratique et le partage de l’allaitement peut rendre plus difficile l’obtention d’une production lactée abondante. Un certain nombre d’études et de présentations de cas ont été publiés sur l’induction d’une lactation par une femme qui n’a pas accouché, montrant que c’est possible, mais le résultat ne sera pas forcément à la hauteur des attentes des femmes. Les professionnels de santé qui soutiennent ces femmes doivent aborder avec elles le fait qu’elles pourront ne pas avoir une pro-duction lactée suffisante pour leur enfant, et que celui-ci devra alors recevoir des suppléments. Les mères dont le cas est présenté dans cet article ont réussi à avoir toutes les deux une production lactée abondante.

Gérer l’allaitement chez les femmes qui présentent un cancer du sein
Des études ont constaté que l’allaitement était corrélé à un risque plus bas de cancer du sein. Toutefois, la grossesse et le post-partum sont des périodes pendant lesquelles le risque de cancer du sein est plus élevé. De plus, les cancers survenant pendant ces périodes sont habituellement très agressifs. Tous les oncologues seront donc confrontés un jour à la gestion d’un cancer du sein (premier diagnostic ou récidive) survenant chez une femme allaitante. Les auteurs font le point sur le sujet.

Allergie aux protéines du lait de vache du produit d’enrichissement du lait humain chez un prématuré
Les troubles digestifs induits par les allergies alimentaires ont fortement augmenté chez les nourrissons japonais depuis les années 1990. Les protéines du lait de vache sont une des principales causes d’allergie alimentaire, et la symptomatologie est le plus souvent digestive (vomissements, diarrhées, douleurs intestinales). Les auteurs présentent un cas d’allergie aux protéines du lait de vache présentes dans le produit utilisé pour enrichir le lait humain donné à un prématuré, ce cas s’étant manifesté uniquement par des troubles respiratoires.

Ce contenu est réservé aux abonnés

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League