Version mobile

La Leche League France

Un sein ou les deux seins ?

Un sein ou les deux seins ?

Commentaires (12)
Vos commentaires
  • Lucile
    le dimanche 25 juin 2017 à 23:06 Posté par Lucile

    Bonjour
    Merci pour cet article. Personnellement j'allaite mes jumelles depuis 25 mois. Je n'ai jamais tiré mon lait. Elles n'ont toujours pris que le sein exclusivement.
    J'aurais aimé lire ce genre d'article spécifiquement sur l'allaitement des jumeaux. En effet j'ai lu énormément pendant ms grossesse et pendant les périodes éveillées la nuit...et je me suis fait ma propre idée: chacune de mes filles a son sein attitré depuis la naissance. Pour moi c'est le plus logique car les jumeaux sont 2 enfants distincts. Or j'ai lu que le lait maternel avait cette capacité extraordinaire de s'adapter à l'enfant qui tète : il évolue en cours de tétée mais aussi en fonction du moment de la journée et de l'âge pour s'adapter aux besoins spécifiques. De plus j'ai lu qu'en début de tétée la salive de l'enfant entre en contact avec des capteurs des glandes qui produisent le lait. Ainsi si l'enfant est malade le lait produit contient des anticorps adapté. C'est génial!
    Bref tout ça pour dire qu'il me semble logique qu'en cas d'allaitement de jumeaux ou de 2 enfants d'âges différents chacun ait son sein pour que chacun ait le lait qui lui corresponde.
    Mais je n'ai jamais rien lu allant explicitement dans ce sens.
    Eh en plu

  • Gwen
    le mardi 20 juin 2017 à 19:05 Posté par Gwen

    Enfin une réponse claire! RDV pédiatre des 3 mois: prise de poids 300g puis RDV des 4 mois: prise de poids 200g! Le pédiatre me conseille d'augmenter la quantité de lait en donnant les 2 seins à chaque tétée, quitte à réduire la "qualité". En effet, depuis presque toujours, je ne donne qu'un sein, pensant bien faire, puisqu'on lit partout que Le lait riche se trouve en fin de tétée. Le pédiatre, presque inquiet, me propose même de commencer à introduire les légumes à midi pour augmenter la prise de poids!!! Moi qui étais pourtant contre l'allaitement avant la naissance de ma fille, j'ai finalement naturellement proposé Le sein à mon bébé et pensais bien prolonger cette expérience idéale (aucune crevasse, aucun engorgement, aucun déséquilibre sein gauche/sein droit...) jusqu'à ses 6 mois de manière exclusive.
    J'avais pourtant cherché durant de longues heures l'idéal entre donner un sein pour avoir accès au lait riche ou donner les 2 seins, et c'est entièrement par hasard que je trouve enfin la réponse dans cet article. Alors certes, Le ton est un peu culpabilisant pour les mamans qui, comme moi, font erreur depuis plusieurs moi, et se sentent responsable du déséquilibre dans la croissance de leur enfant. Mais au moins, je sais maintenant pourquoi elle ne prenait pas de poids et je suis rassurée pour la suite puisque je change immédiatement mon habitude!!! Merci LLL!

  • Caro
    le samedi 10 juin 2017 à 16:31 Posté par Caro

    Bonjour, article qui tombe à pic aussi pour moi! Rdv des trois mois de Ma fille Hier, elle n'avait pris que 500gr en 1 mois! La pediatre m'a demandé si je donnais Les deux seins et j'avoue j'ai dit un petit oui mais il est vrai qu'il m'arrive trop souvent de donner qu'un sein Car Au début j'avais beaucoup de lait bébé avait pris 1.2kg (1mois) puis 1.1kg (2mois) et donc ma conseillère m'avait dit qu'un seul sein et puis bah là je me retrouve bloqué je vois bien que Ma fille du coup tète plus vraiment efficacement ....
    Je suis stressée car je ne veux pas arrêter mon allaitement exclusif....

  • Mimi
    le mardi 06 juin 2017 à 21:28 Posté par Mimi

    cet article tombe également à pic pour moi, après un premier allaitement réussi, je sèche aux 3 mois 1/2 du second... je remets aux deux seins illico dès la prochaine tétée... le ton et dur c'est vrai mais il a le mérite d'être clair et d'être de bonne intention... merci....

  • Lu
    le jeudi 25 mai 2017 à 16:30 Posté par Lu

    Oui. L'enfer est pavé de bonnes intentions et mesdames, les animatrices lll, certainement très bien intentionnées... C'est le ton que vous employé le pb... Le ton... Relisez cet article. Je ne me suis jamais sentie aussi culpabilisée qu'en sortant de vos réunions. Le pédiatre, au moins, il assume de jouer la toute puissance...

  • Marie Courdent
    le jeudi 18 mai 2017 à 18:29 Posté par Marie Courdent

    Nous aimerions pouvoir dire à toutes les mamans qu’elles doivent écouter leur cœur, qu’il n’y aura pas d’erreur. Leur dire qu’elles sont les expertes de leur bébé et doivent faire confiance à leur instinct. Sauf qu’elles vont recevoir 1 001 conseils bien intentionnés, aussi bien de proches n’ayant jamais allaité que de professionnels de santé dont la formation laisse parfois à désirer, conseils parfois pas du tout adaptés (1 sein par tétée pendant 20 min pour avoir les fameuses graisses de fin de tétée, alors que c’est le volume de lait qui fait grossir, cf Dr Gisèle Gremmo Feger responsable du DIULHAM). Et nous, animatrices LLL, jour après jour, au téléphone, par mail, sur le forum, etc., nous sommes sollicitées pour rattraper des allaitements qui ont complètement foiré. Cela demande un énorme investissement des mamans d’abord, et des animatrices LLL bénévoles. Ce texte fait suite à un ras-le-bol de voir autant de gâchis, autant de souffrances.
    M. Courdent, animatrice LLL

  • Lu
    le mardi 16 mai 2017 à 04:38 Posté par Lu

    Le début de l'article semble inviter les femmes allaitantes " occidentales" souvent trop stressées et en perte de repères sur leur propre capacité à allaiter, à plus de spontanéité, de légèreté, d'écoute de nos sensations et des réponses du bébé. J'ai bien aimé la phrase "Et ce sans réfléchir, tout en continuant à faire ce qu’elles faisaient en parallèle...". J'aimerais bien voir ce que la "femme traditionnelle" que vous semble imaginer pouvait bien faire en même temps qu'elle allaitait... Travailler la terre, faire la lessive ? Et la suite de l'article est toute une série d'injonction (il paraît évident qu'il faut faire comme ça... Objectif numéro 1,2,3,4....,12... Recette numéro 1,2,3,4...78...) appuyées de données scientifiques (non référencées) qui donnent encore et toujours le même ton médicalisé du discours autour de l'allaitement et fait perdre justement aux femmes occidentales que nous sommes, le sentiment essentiel qu'elles seules sont expertes de leurs seins et de leur bébé et à plus long terme la perte aussi malheureusement de el'estime de soi qui en découle. Alors mesdames... J'ai envie de dire... Un seul ou les deux, c'est vous qui savez... Et la lll, une fois de plus svp... Si vous voulez réellement redonner confiance aux femmes dans allaitement, arrêtez ce genre d'articles faussement informatifs et bourré de consignes oppressantes

  • Julie
    le samedi 13 mai 2017 à 11:10 Posté par Julie

    Et paf, sanction : à 4 mois, mon bébé grossit moins bien et mon médecin commence à s'inquiéter. Je vais la remettre aux deux seins de suite !!!
    Mon problème est que pendant presque deux mois, mes seins étaient tellement douloureux que je ne pouvait pas donner les deux seins à chaque tétée, j'avais trop de crevasses. Mais maintenant​ que le cuir s'est tanné, nous allons reprendre de bonnes habitudes !

  • Priscilla
    le vendredi 12 mai 2017 à 17:57 Posté par Priscilla

    Bonjour. Merci pour cet article qui tombe à pic pour moi. ^^

  • Claude
    le samedi 29 avril 2017 à 17:19 Posté par Claude

    Tant mieux si ça a bien marché ainsi pour vous et votre bébé.
    Mais nous voyons trop souvent des cas où ce genre de conseil a entraîné des problèmes de prise de poids et de baisse de la lactation pour ne pas mettre en garde. Dire que dans tous les cas, il faudrait ne donner qu'un seul sein par tétée peut être néfaste au succès de l'allaitement.

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, un département de formation des professionnels de santé, et le site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League