Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Rubens, Naissance de la Voie lactée, détail
Rubens, Naissance de la Voie lactée, détail

AA 104 : Trop de lait, trop vite, trop fort

Commentaires (2)
Vos commentaires
  • Anne-Laure
    le vendredi 06 juillet 2018 à 10:08 Posté par Anne-Laure

    Bonjour et merci pour cet article très complet sur le REF.
    J'ai allaité mes trois enfants.
    Pour le premier, les difficultés ne sont pas survenues tout de suite, mais plutôt vers 3 mois-même s'il y avait aussi une histoire de coliques à 1 mois. Mon fils s'arrêtait rapidement en début de tétée, en pleurant, et il fallait attendre un rot -long à venir puisqu'il pleurait - pour reprendre la tétée. Comme il était énervé, de nouveau la reprise de la tétée se passait mal et il fallait attendre un nouveau rot....Cependant, la courbe de poids ne s'est ralentie qu'entre 3 et 4 mois et comme je devais reprendre mon travail, j'essayais aussi d'introduire des biberons qu'il n'arrivait pas à prendre malgré de nombreux essais...Bref, j'ai eu de la chance de pouvoir reporter ma reprise de travail et j'ai continué l'allaitement (qui n'était pas compliqué à chaque fois- dans mes souvenirs, il s'agissait de 2 ou 3 tétées par jour compliquées avec l'histoire des rots) avec diversification alimentaire dès 4 mois. Finalement, il a accepté les biberons vers 5 mois et demi et j'ai allaité (allaitement mixte) comme je le souhaitais jusqu'à 7 mois. J'ai compris que j'avais un REF assez tard, par moi même en faisant des recherches sur internet. Je me souviens avoir été très découragée vers 3 mois et demi mais mon fils préférait quand même un allaitement au sein malgré le REF plutôt que de prendre des biberons (dont il n'avais pas compris le principe...).
    Pour ma première fille, les difficultés sont survenues plus rapidement dès le premier mois, avec des tétées calmes mais courtes et une prise de poids inférieure à 20gr/jour, un muguet, un vomissement systématique après la prise quotidienne de la vitamine D ou du traitement pour le muguet...J'ai suivi presque tous les conseils sur l'article du REF. Je consultais beaucoup pour surveiller le poids et j'ai même acheté une balance pour bébé. Je voulais vraiment continuer l'allaitement et c'était peut être de l'acharnement... heureusement, j'étais loin de ma famille qui m'aurait je pense influencer vers un sevrage....Cependant, aucun professionnel rencontré à noter que la plupart ne connaisse pas le REF) ne m'a demandé d'arrêter l'allaitement maternel et même une bonne pédiatre qui suivait ma fille à partir de 3 mois ne s'est pas inquiétée et cela m'a rassurée. J'ai donc espacé les consultations à 1 par mois, j'ai diversifié à 4 mois et poursuivi l'allaitement maternel jusqu'à 9 mois environ. L'allaitement s'était quand même amélioré avec tous les conseils que je suivais pour le REF mais les tétées restaient courtes, donc fréquentes.
    Enfin, pour ma deuxième fille, âgée de 3 semaines, j'ai bien sûr toujours le REF avec un écoulement abondant lors des montées de lait et du lait qui gicle en jet, des deux côtés; de plus, mes coussinets ressemblant souvent à des éponges...
    Je trouve que ma fille tète beaucoup mieux. Je lui donne souvent le sein et elle réclame aussi souvent. Ca lui arrive de laisser le sein quelques secondes quand ça coule trop mais elle souhaite le récupérer rapidement après. Si elle avale de l'air, elle continue quand même sa tétée et à la fin attend tranquillement, sans pleurer, le rot qui vient donc assez vite. Elle s'endort très souvent au sein et c'est vraiment agréable d'avoir un allaitement comme ça même s'il n'est pas parfait.
    Bref, le REF rend l'allaitement plus difficile mais ça dépend des enfants. L'existence du REF est peu connue par les professionnels de santé et c'est dommage parce que quelques bons conseils permettent quand même de poursuivre l'allaitement malgré le REF. Parfois nous ou notre entourage peuvent se demander si ce n'est pas de l'acharnement de continuer l'allaitement avec des tétées qui font pleurer notre bébé, le font s'étouffer- tousser...Un soutien quelqu'il soit ne peut être que le bienvenue dans ces moments-là. Pour mes enfants, les bonnes tétées- plaisir, étaient heureusement, quand même, plus fréquentes que les tétées compliquées.
    Voilà mon témoignage (s'il peut aider). Merci de ne pas diffuser mon adresse mail.

  • Gwendolyne
    le vendredi 12 mai 2017 à 09:26 Posté par Gwendolyne

    Bonjour,

    quel plaisir de trouver des réponses à nos questions sur votre site !!!
    Après avoir lu cet article, je me retrouve dans chaque phrase, et je pense fortement être dans ce cas de figure, a savoir un REF ! Je n'ai pas vécu ça avec ma 1ère fille, du coup j'ai été perturbé qd ma 2ème petite (qui vient tout juste d'avoir 1 mois) a commencer à s'étrangler en tétant !...du coup des tétées pas agréable pour elle, plutôt anxiogène...Dès qu'elle se retire du sein, des jets jaïssent, et l'arrosent !
    Je ne l'allaite à chaque fois qu'avec 1sein. J'ai eu des grosses montées de lait, et j'étais obligé de changer plusieurs fois par jour de coussinet d'allaitement, parfois en sentant que mes vêtements étaient mouillés de lait !!!
    Depuis peu, j'ai moins de perte. Lorsque je tire mon lait, j'arrive à 150mL pas plus...
    Ma petite à souvent de selles vertes, et ont peu dire qu'elles sont explosives, à en entendre le bruit que celles ci font en arrivant dans la couche !!! Elle souffre aussi de coliques, ballonnements (visite chez le pédiatre qui à confirmer cela). J'ai d'ailleurs un traitement (depuis 15j) à lui donner durant 1mois, mais je ne saurai pas dire si cela fais réellement effet...? c'est bizarre, après certaines tétées, elle s'endort rapidement et sereinement (parfois même sans avoir fais de rot), et après d'autres, elle se tort, pleurs et met parfois plus de 2h à se rendormir...
    Depuis plusieurs tétées, ma puce, à l'air de ne plus apprécier d'être au sein.
    Est ce que cela parait possible que je tire mon lait et que je lui donne au biberon, pour lié l'utile à l'agréable pour elle...?? parce qu'évidemment je préférerai continuer les tétées, mais si cela n'est pas agréable pour elle, je ne veux pas la forcer...
    Elle prend le biberon sans difficulté, et je pense aussi qu'elle s'est rendu compte que c'était plus facile avec une tétine, moins compliqué qu'au sein...
    Merci pour votre retour.
    Merci de publier de beau article qui nous aide dans notre allaitement...;o)
    Gwendolyne et Cally ;o)

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League