Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nous suivre :

Abonnement aux Dossiers de l'Allaitement
Pour lire les Dossiers de l'allaitement en numérique

Souscrivez un abonnement d'un an pour 35€

Cas cliniques

Cas cliniques

en bref
cas cliniques décembre 2019

Grossesse et allaitement chez une femme ayant présenté un cancer du sein
De plus en plus de femmes vivant dans les pays industrialisés débutent une première grossesse entre 30 et 40 ans (problèmes économiques, instabilité de l’emploi ou souhait de privi-légier la carrière, absence d’un partenaire stable…). Actuellement, près de 25 % des femmes chez qui un cancer du sein est diagnostiqué ne sont pas ménopausées. Le nombre de femmes traitées pour un cancer du sein pendant leurs années de fertilité est donc en augmentation, et ces femmes auront besoin d’informations et de conseils sur la possibilité d’être enceintes et d’allaiter après avoir été traitées pour un cancer du sein. Elles auront en particulier besoin d’informations sur l’impact du traitement sur leur fertilité, même si actuellement des progrès ont été faits pour préserver la fertilité de ces femmes jeunes (comme le prélèvement d’ovo-cytes et la fécondation in vitro). Le taux de réussite d’une FIV est d’autant plus bas que l’âge de la femme augmente (20-25 % avant 35 ans contre 6-10 % après 40 ans). Les auteurs rap-portent le cas complexe d’une femme ayant cumulé diverses pathologies gynécologiques ainsi qu’un cancer du sein, et qui a réussi à mener à bien une grossesse et à allaiter.

Excrétion lactée de catécholamines et de métanéphrines après résection d’un paragangliome
Les paragangliomes sécrétant des catécholamines sont des tumeurs très vascularisées, ha-bituellement bénignes. Ils sont une forme extra-surrénalienne des phéochromocytomes, et ils sécrètent des catécholamines. Le traitement est essentiellement chirurgical, habituellement après blocage de l’impact des catécholamines pour contrôler l’hypertension (prise d’antihyper-tenseurs). Ils sont rares chez les femmes enceintes, et leur résection pourra se faire pendant ou peu après la naissance. S’il est décidé d’attendre avant la résection chirurgicale, il sera nécessaire de prendre en compte l’exposition du foetus et du bébé allaité aux catécholamines sécrétées par la tumeur, ainsi que son exposition au traitement médical institué chez la mère. Si le transfert placentaire de catécholamines et des antihypertenseurs a été décrit, le transfert lacté des catécholamines et des métanéphrines (dérivés méthoxylés créés pendant la méta-bolisation des catécholamines) n’a jamais été rapporté dans la littérature médicale.

Acidocétose lactationnelle
Cette femme de 22 ans s’est présentée aux urgences d’un hôpital américain. Depuis 12 heures, elle souffrait de douleurs abdominales avec nausées et vomissements. Elle ne pré-sentait aucun autre signe clinique, et n’avait aucun antécédent médical ou chirurgical signifi-catif. Elle ne consommait pas d’alcool ni de drogues, et ne souffrait pas de diabète. Elle co-allaitait un bébé de 4 mois et un bambin de 30 mois. Elle avait également débuté un régime hypocalorique pour perdre du poids.

Prolapsus iléal avec rupture iléale chez un enfant souffrant de fistule omphalo-mésentérique
La fistule omphalo-mésentérique correspond à la persistance complète du canal omphalo-mésentérique (ou canal vitellin, le canal qui relie l’intestin au sac vitellin) après la naissance, alors que ce canal se ferme normalement entre la 5e et la 9e semaine de gestation. Elle peut provoquer des complications sévères, telles qu’un prolapsus, une occlusion, une invagination ou une perforation. Cette anomalie est 3 fois plus fréquente chez les garçons, et elle est habi-tuellement diagnostiquée pendant le 1er mois, suite à la constatation de l’anomalie ou en raison de la survenue de complications. Les auteurs présentent un cas de fistule omphalo-mésenté-rique chez un enfant d’un an toujours allaité.

Ce contenu est réservé aux abonnés

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League