Version mobile

La Leche League France

La Leche League France

S'identifier

Connexion à votre compte

Nous suivre :

en bref

Étude de cas

DA 134 : Syndrome de Lacomme et allaitement

Commentaires (5)
Vos commentaires
  • Aurore
    le lundi 27 juillet 2020 à 10:13 Posté par Aurore

    Merci pour ce témoignage car je vis en partie cela.

    En effet , durant ma grossesse je n'ai cessé d'interpeller mon gynéco car j'avais également ces douleurs bien que je ne sois pas arriver au stade du fauteuil mais je n'ai pas été conseillé et avec le confinement je n'ai pu faire de soin adapté. On m'a également dit que ça partirait à l'accouchement sauf que celui ci ne s'est pas déroulé aussi bien et j'ai également eu une révision utérine et depuis je me dis que c'est à amplifier ce problème. Car je ne pouvais plus bouger et tout était extrêmement douloureux.peu d'écouter sauf de la part d'une sage femme parmi tout le personnel hospitalier qui m' a bande le bassin afin de le resserrer...pas de radio alors que j'en avais demandé une bref j5 sortie hôpital également et après avoir consulté une ostéopathe 2 jours après ma sortie avec beaucoup de difficultés à soulever mes jambes( on a du m'aider à m'installer sur la table) , elle m'annonce à un alitement de 10 jours.10 jours plus tard pas de nouvelles et les vacances sont oa donc cela fait plus d'un mois d'alitement. Avec toutes mes recherches sur internet à ce sujet je vous ai trouvé et ça me rassure de voir que ce n'est pas rare en faite je crois surtout que tout le monde s'en fou du fait que le secteur médical ne s'y intéresse pas plus que ça. Et ce malgré ma lecture d'une étudiante sage-femme qui a fait un mémoire à ce sujet là conclusion est que les femmes enceintes ne sont pas prises en charges correctement voire pas du tout.bref toute ma vie dans ce commentaire pour dire que merci pour ce témoignage. J'allaite par ailleurs et cela se passe bien mais c'est vrai que je me demande si je dois arrêter pour récupérer totalement. Par ailleurs le seul truc qui m'aide actuellement je l'ai trouvé sur internet cela s'appelle la jupystrap une jupe qui ressere l'ensemble du bassin et que je porte nuit et jour maintenant car j'arrive de plus en plus à lever mes jambes bien que cela me fasse mal un peu partout.mais cela semble faire ses effets par rapport à ces douleurs...bref en tout cas j'espère que cette personne s'en est sortie depuis et qu'elle va mieux.

  • Marie
    le jeudi 18 juin 2020 à 21:05 Posté par Marie

    Merci beaucoup pour ce témoignage.
    Plein de courage pour ces douleurs si invalidantes.
    Pour ma part, je n'ai eu aucune douleur pour ma première grossesse. En revanche, j'ai eu des douleurs de type sciatique assez tôt pour ma deuxième grossesse. J'ai un métier physique où je suis sans cesse en mouvement. J'étais parfois bloquée totalement pendant plusieurs minutes sans pouvoir bouger. J'ai été arrêtée dès 4 mois pour modification du col et alitée strictement. Les douleurs ont disparues. Je suis actuellement dans le dernier mois de grossesse et donc mon alitement a pris fin. J'ai repris une légère activité. Mais depuis quelques temps, j'ai des douleurs au niveau de la symphyse pubienne qui sont présentes lors des mouvements (retournements dans le lit, élévation des jambes, etc). J'en ai parlé à la gynécologue aujourd'hui pour ma dernière consultation et elle m'a dit que c'était normal, que c'est ligamentaire. Sauf que j'ai du me rendre à ce rdv en marchant. Sur le chemin du retour, la douleur est devenue très intense. Et ce soir je ne peux plus du tout bouger... Faire quelques pas est extrêmement douloureux. Chaque mouvement, changement de position est insupportable... Je ne sais pas si c'est le syndrome de Lacome ou non. J'espère que cette douleur va céder avec le repos. J'allaite toujours mon bambin et un co-allaitement s'annonce pour très prochainement. J'espère retrouver ma mobilité rapidement et que les hormones de la lactation ne feront pas perdurer ce ressenti.
    Merci du partage. Et bravo à la mère-veilleuse maman que vous êtes !

  • Céline
    le mercredi 04 mars 2020 à 11:29 Posté par Céline

    Merci Natacha pour vos retours et conseils. Je dois voir mon médecin pour un diagnostic plus précis (radiographie et échographie envisagées). Pour le moment, j'ai peu d'explications. L'arrêt du sport et de certains mouvements (le fait d'éloigner le lit du bébé pour me forcer à me lever en position correcte - je me déplaçais à genoux avec lui dans les bras pour les tétées de nuit pour m'installer) m'a permis d'atténuer les douleurs. Vos indications me sont précieuses et je vais en discuter avec mon médecin. Je fais des séances de kiné mais après chaque séance les douleurs sont plus forts donc pour le moment je préfère stopper en attendant un diagnostic plus précis.
    J'ai accouché par voie basse sans péridurale (volonté d'accouchement physiologique). Le travail a durer 1h car mon bébé a un grand périmètre crânien... j'ai eu quelques complications de remise en route de la vessie ensuite (ce qui apparemment est rare dans le cadred d'un accouchement physio et très fréquent en cas de péridurale). Après l'accouchement j'ai récupéré assez vite. Les douleurs sont arrivées 3 semaines après environ.
    Je vous remercie pour vos apports dont les documents que je vais lire avec attention. Je vous tiens au courant sur la suite du diagnostic et solutions apportées. Je vous souhaite un bon rétablissement et félicitations pour la naissance de votre deuxième enfant.

  • Natacha
    le mardi 03 mars 2020 à 17:35 Posté par Natacha

    Bonjour Céline,

    Tout d'abord, félicitation pour votre accouchement ainsi que l'allaitement de votre bébé !
    Je me demandais si vous aviez réussi à diagnostiquer vos douleurs ?
    Vous évoquez une symphyse pubienne douloureuse de ce que je comprends. Vous a t-on donné une explication quant à vos douleurs ?

    Effectivement, le syndrome de Lacomme apparaît généralement en cours de grossesse mais disparaît assez rapidement (entre 4 à 6 semaines maximum après l'accouchement)
    Dans mon cas, comme vous avez pu voir, il a perduré car j'ai hyperproduit du lait maternel. Je vous souhaite d'avoir un allaitement qui se passe bien et que cela n'influe pas trop sur vous douleurs...

    Dans votre cas, peut-être serait-il intéressant de chercher du côté d'une diastasis de la synphyse pubienne ?
    Les publications sur le sujet sont rares, mais voici tout de même un lien vers un article à propos de la diatasis qui serait susceptible de vous aider :
    https://www.babycenter.fr/a6400066/douleur-pelvienne-ou-diastasis-de-la-symphyse-pubienne
    Cet article a le mérite d'être assez complet et il explique notamment que ce type de douleurs peut apparaître en post-partum.
    A propos du syndrome de Lacomme, cette publication est également très intéressante :
    https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02095475/document

    Par ailleurs, il peut être intéressant de se pencher sur les conditions de votre accouchement (voie basse ? révision utérine ? forceps ? )

    Enfin, si ce n'est pas encore le cas, et que vos douleurs persistent, peut être demander à votre médecin d'explorer la piste de la déchirure ligamentaire visible via une IRM ?

    Je tiens à préciser que je n'ai pas de connaissances médicales particulières. Je me permets simplement de vous répondre au travers de mon expérience.
    En effet, j'ai accouché il y a 3 semaines de mon second enfant et le syndrome de Lacomme a de nouveau été présent (cette fois dès 1,5 mois de grossesse). Au point d'être en fauteuil roulant à partir du 5ème mois de grossesse et devoir dormir dans un lit médicalisé et d'être sous morphine.
    J'ai donc de nouveau dû faire face à la méconnaissance quasi générale de ce syndrome par le corps médical et ai continué mes recherches par moi même. Je suis d'ailleurs en attente d'un RDV chez un endocrinologue. Cela peut également être une piste...

    Vous souhaitant de vous remettre le plus rapidement possible de vos douleurs et de profiter pleinement de votre bébé.

    Bien cordialement.

    Natacha

  • Céline
    le samedi 22 février 2020 à 08:59 Posté par Céline

    Je souffre d'une symphise pubienne post natale (aucun soucis pendant la grossesse). Cet article me rassure si cela est provoqué par l'allaitement car pour le moment le repos n'amène aucun soulagement, ni l'osteo ou la prise de curcuma pour sa vocation anti-inflammatoire. Également très sportive, c'est difficile pour moi de ne pas pouvoir reprendre une activité physique régulière. L'allaitement de mon bébé est prioritaire pour le moment, je reviendrai donc après le sevrage dans quelques mois pour indiquer si les symptômes et douleurs ont disparu...

Laissez un commentaire

Pour poser une question, n'utilisez pas l'espace "Commentaires" ci-dessous, envoyez un mail à la boîte contact. Merci

La Leche League France et vous

La Leche League France a pour but d’aider, par un soutien de mère à mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l’art, le savoir-faire de l’allaitement. Ce soutien et cette information passent par des réunions, du soutien par téléphone et par courriel, un forum, un groupe Facebook, des publications, des congrès, des publications et des colloques à destination des professionnels de santé, et ce site, où vous trouverez réponse à toutes vos questions sur l’allaitement.

Les informations trouvées sur le site ne se substituent pas à un avis médical, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

fleche-bleue

Contactez une animatrice

 

Trouvez de l'information

fleche-marron

fleche-grise

Soutenez La Leche League